L’histoire du Kimono Japonais

Le kimono japonais, est l’article vestimentaire japonais le plus reconnaissable, il a vu le jour il y a plus de mille ans, à la période Heian.

Bien qu’il ne soit plus un vêtement de tous les jours, cet habit traditionnel est toujours porté pour des occasions spéciales, comme les mariages, les funérailles et les cérémonies du thé.

Lisez la suite pour découvrir son histoire et son rôle dans le monde d’aujourd’hui.

L'histoire du kimono japonais

Les vêtements semblables au kimono actuel ont commencé à être portés pendant la période Heian (794-1185). Il était souvent porté avec le hakama, qui est d’influence chinoise (un type de jupe longue avec ou sans séparation des jambes, semblable à un pantalon), ou un type de tablier appelé mo.

Plus tard, il est devenu à la mode de porter le vêtement de style kimono sans le hakama. Le porteur avait donc besoin d’un nouveau moyen de maintenir la robe fermée, et c’est ainsi qu’est né le obi (large ceinture portée autour de la taille).

À l’époque Kamakura (1185-1333), le kimono était devenu un vêtement de tous les jours et la superposition des couches était à la mode. On pense que c’est à cette époque que les combinaisons de couleurs traditionnelles japonaises ont été expérimentées pour la première fois ; les couleurs étaient basées sur les saisons, le sexe ou parfois sur les liens politiques et familiaux.

-53%
Le prix initial était : 149,00€.Le prix actuel est : 69,90€.
-50%
Le prix initial était : 119,90€.Le prix actuel est : 59,90€.
-42%
Le prix initial était : 119,90€.Le prix actuel est : 69,90€.
-30%
Le prix initial était : 114,99€.Le prix actuel est : 79,99€.
-30%
Le prix initial était : 114,99€.Le prix actuel est : 79,99€.

L’art de la fabrication des kimonos est devenu un artisanat spécialisé au cours de la période Edo (1603-1868), et certains kimonos étaient de véritables œuvres d’art et pouvaient coûter plus cher qu’une maison familiale. Les gens gardaient leurs kimonos et les transmettaient à leur famille.

PREMIÈRE COMMANDE ?

Obtenez 10% de réduction en inscrivant le code ci-dessous lors de votre commande :

KOTONARU10

Les kimonos étaient populaires pour de nombreuses raisons, principalement parce qu‘ils étaient polyvalents. Ils pouvaient facilement être superposés ou modifiés pour s’adapter à chaque saison.

Les  kimonos épais en soie pouvaient être portés en automne et en hiver, tandis que le kimono léger en lin et en coton, appelé yukata, pouvait être porté en été. Le yukata est encore couramment porté lors des festivals d’été saisonniers et des feux d’artifice (hanibi).

Depuis la période Edo, la mode des kimonos pour hommes et pour femmes est restée pratiquement inchangée. Toutefois, la complexité du port du kimono et les sandales encombrantes qu’il nécessitait ont fini par constituer un obstacle.

Le kimono perd sa popularité pendant la période Meiji (1868-1912), lorsque le gouvernement a encouragé les gens à adopter les styles vestimentaires occidentaux.

Ce que vous ne saviez pas sur les kimonos japonais

Bien que les kimonos soient souvent transmis de génération en génération, le vêtement peut être extrêmement cher, coûtant parfois plusieurs centaines d’euros. Cela s’explique par le fait qu’il est traditionnellement fabriqué dans des matières coûteuses telles que la soie et le lin, mais aussi parce que ses coutures et ses bords doivent être finis à la main.

Toutefois, les options les plus coûteuses sont généralement réservées aux occasions spéciales, et il est désormais possible d’acheter une version informelle en coton (yukata) dans tout le Japon ou sur notre boutique.

Si les kimonos séduisent les fashionistas du monde entier, au Japon, ils sont étroitement liés aux bonnes manières et peuvent refléter la formalité d’une occasion.

Porter le vêtement approprié à l’événement est un moyen de transmettre le respect et la gratitude. Le rang, la formalité et le statut peuvent également être exprimés par le design, le style et la couleur du kimono, et même par la façon dont le obi est noué dans le dos.

Les kimonos doivent également toujours être portés avec le côté gauche sur le côté droit : seul un cadavre habillé pour l’enterrement doit porter le côté droit sur le côté gauche.

Le rôle des kimonos dans le monde d'aujourd'hui

Bien que les kimonos soient indissociables de la tradition au Japon, ils sont devenus plus récemment un article de mode culte dans le monde entier. Cette évolution a coïncidé avec un regain d’intérêt pour la culture japonaise dans le monde entier à la fin des années 1990.

Les motifs délicats, les couleurs somptueuses et la silhouette saisissante du kimono ont soudain séduit une génération soucieuse de la mode et désireuse de se démarquer, notamment sur les médias sociaux.

Pour certains, en porter un permet de sortir de la norme, de s’habiller et de se connecter à une histoire redécouverte. Pour d’autres, c’est simplement l’occasion de porter quelque chose d’une beauté et d’une féminité à couper le souffle, une alternative à une robe de créateur qui pourrait être repérée sur n’importe qui.

En fait, nombre de ses adeptes modernes n’ont même jamais visité le Japon et restent pourtant attirés par le kimono pour des occasions spéciales.

De même, au Japon même, la recrudescence des boutiques de location de kimonos suggère que de plus en plus de personnes sont désireuses de redécouvrir ce vêtement classique normalement réservé aux célébrations officielles telles que les mariages.

Grâce à l’essor de jeunes créateurs qui proposent une vision nouvelle des styles et des motifs traditionnels, les nouveaux adeptes du kimono sont certains que ce vêtement peut encore avoir sa place dans notre garde-robe quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *